iPhilo » Du même à l’identique

Du même à l’identique

23/02/2013 | par Elizabeth Antébi | dans Art & Société | 3 commentaires

 

9782707303738
Download PDF

Mai 68 : Herbert Marcuse vient de sortir L’Homme unidimensionnel.  Il y dénonce les besoins illusoires que l’on crée, le vertige du superflu et tend à renvoyer dos à dos capitalisme et communisme, malgré quelques relents marxistes de l’école philosophique à laquelle il appartient, celle de Francfort. L’individu tombé dans le matérialisme historique ou consommateur est désormais mouliné par le système production-consommation-bureaucratie. L’esprit critique est volontairement laminé et favorise la manipulation des âmes – le mot « âme » devient d’ailleurs anachronique, réservée aux « psy » ou à la soul music.

L’évolution de l’enseignement dans les pays européens lui a donné raison, participant à cette entreprise de trépanation, d’élimination des repères dont les dates en histoire, d’effacement de tout recul avec l’exil des langues anciennes dites mortes et surtout « ne servant à rien », bref de tout ce qui porterait à une réflexion exempte, autant que faire se peut, d’émotion.

Le virtuel, les services, le 3D, les puces sous la peau et les nanotechnologies n’existaient pas encore ou si peu. Un film pourtant faisait deviner l’univers à venir : dans « Tron » de Disney, l’homme tombe dans un jeu électronique dont il fait désormais partie. Les héros deviennent uniformes, les acteurs jouent de plus en plus au sein d’un décor qu’ils ne voient pas, les rebelles sont sous le masque, anonymes : ils y perdent leur nom qui depuis la très haute Antiquité définit l’homme. On est passé de l’homme unidimensionnel à l’homme sans dimension.

Le même perd son chapeau en nous revenant de l’anglais et s’improvise mème – mot inventé en 1976 par Richard Dawkins dans le bien nommé Gène égoïste en fusionnant les mots gène et mimesis (« imitation » en grec) -. Ce mème-là se définit comme un élément culturel répliqué et transmis par imitation entre individus. Une nouvelle science en naît, la mémétique. En termes bien compliqués ressurgit la vieille querelle de l’inné et de l’acquis. Mais une conséquence en est tirée : le sexe n’est plus qu’une donnée physique mineure, qui s’estompe au profit du « genre » choisi.

L’homo – ou le même – peut donc devenir l’avenir de l’homme ou de la/le « fhomme », car les mots s’y perdent et pire ils ne veulent plus dire ce qu’ils disent : le parent n’engendre plus, la parturiente n’enfante plus (verbe pario, parere latin), la mère ne materne plus …

On glisse de l’identité – manière de ressembler aux autres dans l’espace public – à l’identique – réplication du mème dans l’espace public et privé.  Rappelons seulement qu’en biologie le cancer se caractérise par une prolifération de cellules se divisant à l’infini et provenant toutes du même clone. De l’identique allons-nous sauter à l’indifférencié ? Et faire l’amour avec notre propre clone ?

 

Elizabeth Antébi

Docteur en histoire des sciences religieuses (EPHE), universitaire, journaliste, Elizabeth Antébi a publié une dizaine de livres et a réalisé plusieurs téléfilms. Fondatrice du Festival Européen Latin Grec qui en est en mars 2015 à sa 10ème édition (www.festival-latin-grec.eu), elle a enseigné le latin au Lycée Français de Düsseldorf, où elle vit et tient une chronique hebdomadaire, "Le Génie de la Langue", dans le Petit Journal.com. Vous pouvez retrouver plus de détails sur son blog personnel http://associationfortunajuvat.wordpress.fr.

 

 

Commentaires

Un peu réchauffé. Ce n’est plus la mémétique, c’est le retour des morts vivants! Comme je le disais ailleurs, on ne va pas se retaper tout le XXe siècle!

par Jacques Bolo - le 23 février, 2013


Quelle idée aussi de remonter à Socrate ou aux pré-socratiques sur un site dédié à la philosophie ! Y aurait-il une philosophie immédiate comme l’histoire immédiate ? Il faut dire que lorsqu’on suit de lien, on tombe sur : Bourdieu et Foucault – gloires du XXIème siècle, comme chacun sait -, qu’on « démasque » Michel Onfray et qu’on se sustente aux idées … du XIXème. De quelques titres :
• Humour / Sciences : « Où il est démontré que Paul Dirac est un con… »[sic] humour ?
• Conneries / Femmes / Sports / Relativisme : Médaille d’or de la connerie [Pierre Dac l’eût sans doute mieux dit] !]

par Elizabeth Antébi - le 24 février, 2013


Offrir aux homosexuels la reconnaissance d’une parentalité qu’ils exercent déjà, offrir aux enfants une protection sociale et juridique qui leur permet d’être reconnu comme enfants et leurs parents, tout homosexuels qu’ils soient, comme parents, ce n’est pas la réplication de l’identique. Ou alors cette identique qui veut reconnaître la légitimité de la cellule familiale, car elle a valeur pour tous et pour chacun, de façon identique.
Échapper à cette aporie de l’identique, est ce prôner la seule consécration de la dualité sexuelle ? Je ne le crois pas.
Et, en un sens, bien que les questions semblent se juxtaposer avec une évidence manifeste dans votre texte, la question du genre et celle de la parentalité ne sont pas les mêmes. Si la première donne à voir un contraste saisissant avec votre lecture de notre monde mémétique, la seconde existe juste ailleurs, où la reconnaissance de l’intérêt des familles se jouent, bien loin d’une problématique de l’identité.

par Nicolas Delahaye - le 24 février, 2013



Laissez un commentaire