iPhilo » Festival à La Bellevilloise : Philosophie Magazine a 10 ans !

Festival à La Bellevilloise : Philosophie Magazine a 10 ans !

8/06/2016 | par L'équipe d'iPhilo | dans Philo Contemporaine | 2 commentaires

Download PDF

Philosophie Magazine fête son dixième anniversaire et propose à cette occasion un centième numéro particulièrement intéressant. L’occasion pour le journal de la rue Ballu de poser en Une l’éternelle question qui obsède les penseurs depuis toujours : qu’est-ce que la philosophie ? Et de manière corollaire, comment philosopher ? Ces questions ne seront jamais épuisées. Mais Philosophie Magazine, par son existence et son succès, apporte une grille de lecture intéressante : les événements qui se succèdent à un rythme fracassant dans nos journaux et nos médias, loin de nécessairement corrompre l’acte de penser par leur immédiateté, peuvent au contraire l’aider pour s’ancrer dans le réel et apprendre à mieux poser les questions éternelles de la philosophie, dont le sens ne cesse d’évoluer au fil des époques, comme Sartre le suggérait à propos du sens des événements historiques passés, toujours en devenir. C’est ce qui explique le succès de fond de ce journal : non pas faire de la vulgarisation figée de la philosophie ou jeter des théories préfabriquées sur des événements pour les éclairer artificiellement, mais plutôt créer un mouvement perpétuel d’interaction entre la pensée philosophique et notre époque, les deux s’abreuvant de conserve. Dix ans après, nous voyons ainsi des philosophes professionnels – plus à l’aise à l’origine dans des centres de recherche, des amphithéâtres et des séminaires – s’exercer avec de plus en plus de brio aux codes flexibles et ouverts du journalisme, ainsi qu’à ses formats : interviews, reportages, brèves, tribunes, éléments de fact cheking, etc.

Rappelons la critique du philosophe allemand Günther Anders – au sujet duquel nous avons récemment consacré une analyse pour montrer toute l’actualité de sa pensée – sur la tendance de la philosophie à ne parler qu’aux philosophes : c’est aussi absurde assurait-il qu’un boulanger qui ne vendrait du pain qu’à ses disciples boulangers. Anders se présente comme un philosophe de l’occasion contre les philosophes du système : avec les catastrophes d’Hiroshima et de Auschwitz, l’élève de Heidegger et le premier mari d’Hannah Arendt cherche le « moment époqual » qui marque la nécessité d’une époque, en l’occurrence la nôtre, celle de la modernité, voire aujourd’hui de la postmodernité. Penser l’époque et penser grâce à l’époque, c’est cette boucle vertueuse que l’on retrouve chaque mois dans Philosophie Magazine avec plaisir.

Pour leur joyeux anniversaire, les journalistes de PhiloMag – Sven Ortoli et Michel Eltchaninoff parleraient de « journasophes » – proposent un inédit festival de philosophie à La Bellevilloise le mercredi 15 juin 2016 – accessoirement jour du Bac Philo. Nous vous transmettons leur message et nous vous invitons vivement à vous y rendre pour profiter de ce moment philosophique :

« Depuis dix ans, Philosophie magazine cherche à éclairer le monde contemporain par le biais de la philosophie. Pour ce faire, le journal n’a cessé d’inventer des formats nouveaux : le dialogue entre un penseur et un politique ou un artiste ;  l’interpellation du philosophe par un individu lambda qui livre sont témoignage sur ce qui lui est arrivé dans la vie ; la confrontation entre des philosophes qui se disputent sur une question précise. C’est dans le même esprit que nous avons conçu ce festival. En variant les modes d’intervention des penseurs, de l’entretien singulier avec Michel Serres sur son œuvre à la confrontation de trois panels de 7 « sages » avec les questions surprises émises par le public en passant par le dialogue entre André Comte-Sponville et le saxophoniste Raphaël Imbert. Mais en confrontant aussi la philosophie avec des horizons différents : la musique, avec l’ensemble Contraste ou le beatboxer Faya Braz ; la méditation, avec la séance proposée par Fabrice Midal, le fondateur de l’Ecole occidentale de méditation ; le sport, avec la retransmission du match de l’euro de l’équipe de France commenté par les philosophes experts du ballon rond, sans oublier l’enfance, avec les goûters philo pour les plus jeunes. Enfin et surtout, comme dans le journal, nous avons souhaité que le public puisse participer activement à chacune des activités proposées : pour que la philosophie ne soit pas un savoir éloigné mais une pratique que chacun peut s’approprier. 

Seront également présents : Miguel Benasayag, Raphaël Enthoven, Cynthia Fleury, Marcela Iacub, Etienne Klein, Yves Michaud, Tobie Nathan, Francis Wolff, Frédéric Worms… 

Tout le programme à retrouver sur http://www.philomag.com/agenda/10-ans-de-philosophie-magazine-15009

Pour réserver : https://www.eventbrite.fr/e/billets-10-ans-22174650978?ref=ebtn«  

Alors, joyeux anniversaire à Philosophie Magazine !

 

L'équipe d'iPhilo

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook : @iPhiloApp ; facebook.com/iphiloapp !

 

Inscrivez-vous à la newsletter iPhilo !

Recevez le premier journal en ligne gratuit écrit par des philosophes dans votre boîte mail !

 

Commentaires

Bravo ! La mayonnaise prend et la chose avance. Je m’associe au jeu. La philosophie se souhaite « populaire » comme le jeu. Je publie, ces prochains jours, dans mon blog, une réflexion sur le « jeu ». A bientôt et Joyeux anniversaire !

par Sylvain Makaya Senior - le 8 juin, 2016


La Vie prend conscience de son existence.

Une grande partie du monde s’accorde à dire que les premières formes de Vie sont apparues il y a plusieurs milliards d’années. Que l’homme est issus de ces premières formes de Vie unicellulaire.

La question que je me suis posé est – « Est-ce que cette Vie est toujours vivante en moi et si oui comment puis-je en avoir la preuve formelle ?

Si je suis encore cette Vie apparue il y’a des milliards d’années et si elle est toujours vivante en moi, alors je peux agir sur elle en agissant sur moi. Et si je peux agir sur elle, alors je peux y mettre fin.

Puis-je la tuer ? Oui, si je décide de ne pas avoir d’enfants, alors je la tue. Je met fin à cette Vie première âgée de plusieurs milliards d’années. Je met fin à mon éternité.

Nous sommes tous une Vie ancestrale. Nos parents, nos arrières grands parents … sont nos précédentes formes de Vie et nos enfants la future. L’éternité nous a déjà était offerte.

Nous sommes à la fois un corps et une Vie. La Vie est permanente, notre corps est l’enveloppe provisoire et évolutive.

par eoi - le 29 août, 2016



Laissez un commentaire