iPhilo » La pertinence des exercices spirituels pour l’homme contemporain (4/8)

La pertinence des exercices spirituels pour l’homme contemporain (4/8)

14/08/2016 | par Xavier Pavie | dans Philo Contemporaine

 

Download PDF

Interview de Xavier Pavie, réalisée par Maël Goarzin et Konstantin Büchler.

Dans la quatrième partie de l’entretien, Xavier Pavie nous explique en quoi la philosophie peut être considérée comme une discipline élitiste, en raison des efforts théoriques et pratiques qu’ils demandent. Néanmoins, ils sont accessibles à tous, et répondent à un véritable besoin de notre époque. La transformation de soi que permet la pratique des exercices spirituels nécessite de prendre soin de son esprit comme de son corps. Ce deuxième aspect du choix de vie philosophique peut prendre différentes formes explorées ici par Xavier Pavie à partir de l’exemple de Richard Shustermann et de Michel Foucault.

  • L’élitisme des exercices spirituels : accessibles à tous, ils demandent un effort considérable (1’03)
  • La pratique des exercices spirituels requièrent un effort théorique et pratique (2’36)
  • Le besoin actuel des exercices spirituels (4’10)
  • Prendre soin de soi, c’est aussi prendre soin du corps (5’31)
  • La soma-esthétique : pratique douce et pratique dure du corps (6’11)
  • De la pratique du corps au discours philosophique (7’13)

 

Xavier Pavie

Docteur en philosophie et diplômé en science de gestion, Xavier Pavie est Professeur à l'ESSEC Business School, où il dirige le centre i-Magination, et chercheur associé au sein de l'IREPH (Institut de Recherches Philosophiques) de l'Université Paris Ouest. Auteur de nombreux articles et d'une douzaine d’ouvrages, à la fois en philosophie et en management, il a récemment publié : Innovation-responsable (Eyrolles) ; Exercices spirituels, leçons de la philosophie antique (Les Belles Lettres 2012) et Exercices spirituels, leçons de la philosophie contemporaine (Les Belles Lettres 2013). Site internet :http://www.xavierpavie.com/. Suivre sur Twitter : @xavierpavie.

 

 

Commentaires


Laissez un commentaire