iPhilo » A l’attention de nos lecteurs

A l’attention de nos lecteurs

11/05/2015 | par L'équipe d'iPhilo | dans Philo Contemporaine | 5 commentaires

Download PDF

Chers lecteurs,

Vous l’avez peut-être remarqué, mais le site iPhilo a été indisponible pendant quelques jours. Nos serveurs ont été attaqués par un flibustier 2.0 qui souhaitait visiblement les utiliser pour son propre compte. L’attaque, très sévère, a conduit à l’arrêt de nos serveurs ; il nous a fallu en changer en toute urgence. A toute chose malheur est bon : le nouveau serveur permet au site iPhilo d’être beaucoup plus rapide.

Cependant, la crise passagère n’est pas encore totalement résolue : si vous remarquez des anomalies sur le site ou sur l’application, c’est tout à fait normal. Notamment, si le journal iPhilo a été rétabli, les conférences de Charles Pépin (sur l’application) et le « Fil » d’actualité philosophique sont provisoirement indisponibles. Nous vous tiendrons au courant dans les jours qui viennent de leur remise en ligne. Il y a encore un souci avec les commentaires : lorsque vous commentez un article, votre texte risque de ne pas apparaître tout de suite, mais seulement quelques heures après, donc n’ayez crainte, il suffit d’être patient. Ce dernier point devrait être résolu rapidement.

Les choses auraient pu tourner au pire : nous avons cru un moment que l’ensemble des données du journal iPhilo avaient été perdues, plusieurs centaines d’articles réunis depuis maintenant plus de trois ans. Pour finir sur une note plus philosophique, ce moment montre aussi l’envers d’internet : avec ses hackers, le Web est lui aussi en proie à la violence, souvent gratuite ; l’information, si peu contrôlable et peu propice à l’oubli, peut aussi partir en fumée à tout jamais comme lorsqu’une bibliothèque jadis brûlait. Il y a derrière la présence douce et quotidienne de nos pages Web un équilibre toujours précaire, des informations dont la dynamique peut soudainement s’emballer et tourner à la catastrophe. Le temps qui marque nos existences physiques se retrouve en miroir dans l’univers virtuel : l’apparente régularité des choses qui passent dans le temps est régulièrement suspendue par des accidents qui surviennent en chemin.

A tous et à toutes, bonne lecture sur iPhilo,

n
Mise à jour du 1er juillet 2015

Comme nous vous l’annoncions le 11 mai, l’ensemble d’iPhilo (le journal et les conférences de Charles Pépin) se trouvait au départ sur un même serveur. Suite à un piratage, ce serveur est … mort. Nous avons pu mettre le journal assez rapidement sur un nouveau serveur, qui, s’il est plus rapide que l’ancien, ne dispose pas d’assez d’espace pour contenir les conférences de Charles Pépin.

Cependant, nous avons trouvé un nouveau serveur pour ces conférences. Nous n’avons plus qu’une chose à faire : parvenir à récupérer lesdites conférences sur l’ancien serveur endommagé, ce qui n’est pas évident. Mais nous avançons !

A priori, d’ici deux semaines, les conférences seront de nouveau disponibles.

Nous vous prions de nous excuser pour ce contre-temps qui, en effet, dure quelque peu.

Pour nous contacter : contact@iphilo.fr

 

L'équipe d'iPhilo

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook : @iPhiloApp ; facebook.com/iphiloapp !

 

Inscrivez-vous à la newsletter iPhilo !

Recevez le premier journal en ligne gratuit écrit par des philosophes dans votre boîte mail !

 

Commentaires

Bonjour à toute l’équipe d’IPhilo.

Nous sommes ravis de constater le journal d’IPhilo parmi nous, intact et en bon état de marche. Et merci pour ces explications techniques. Il est vrai que nous faisons ici, plus que jamais, avec les systèmes informatiques, l’épreuve de la force et aussi de la faiblesse de notre démocratie. les pirates de tous poils et de toutes obédiences le savent bien: « Il y a derrière la présence douce et quotidienne de nos pages Web un équilibre toujours précaire, des informations dont la dynamique peut soudainement s’emballer et tourner à la catastrophe. » Contre ce type de risques, la prudence nous recommande une vigilance accrue et de tous les instants.

Reste cette loi universelle: Tempus edax rerum (le temps dévore toutes choses). Contre cela, nous ne pouvons rien. Sauf à profiter du présent…

Amitiés

DGL

par Guillon-Legeay Daniel - le 11 mai, 2015


Le temps ne dévore rien de plus que le temps qui passe;le temps c’est la vie.

par philo'ofser - le 23 mai, 2015


quand comptez vous remettre en ligne les conférences de Charles Pepin. , ? Merci de me tenir informé

par Philippe bioud - le 1 juillet, 2015


Cher Philippe Bioud,

Nous allons publier une version corrigée de ce billet pour tenir au courant nos lecteurs du rétablissement complet d’iPhilo.

Comme nous vous l’annoncions le 11 mai, l’ensemble d’iPhilo (le journal et les conférences de Charles Pépin) se trouvait au départ sur un même serveur. Suite à un piratage, ce serveur est … mort. Nous avons pu mettre le journal assez rapidement sur un nouveau serveur, qui, s’il est plus rapide que l’ancien, ne dispose pas d’assez d’espace pour contenir les conférences de Charles Pépin.

Cependant, nous avons trouvé un nouveau serveur pour ces conférences. Nous n’avons plus qu’une chose à faire : parvenir à récupérer lesdites conférences sur l’ancien serveur endommagé, ce qui n’est pas évident. Mais nous avançons !

A priori, d’ici deux semaines, les conférences seront de nouveau disponibles.

Nous vous prions de nous excuser pour ce contre-temps qui, en effet, dure quelque peu,

Bien à vous,

La rédaction d’iPhilo

par L'équipe d'iPhilo - le 1 juillet, 2015


Merci beaucoup de la célérité de votre réponse et de ces nouvelles encourageantes

par Philippe bioud - le 2 juillet, 2015



Laissez un commentaire