iPhilo » La lettre d’iPhilo #1

La lettre d’iPhilo #1

15/10/2020 | par L'équipe d'iPhilo | dans Philo Contemporaine

Download PDF

Chers lecteurs d’iPhilo,

Vous l’avez peut-être remarqué : depuis la rentrée, l’activité redouble sur notre site. iPhilo se relance avec un nouveau rédacteur en chef, Sylvain Portier, docteur en philosophie, qui vient épauler notre fondateur, Alexis Feertchak.

Nous en profitons pour refonder de fond en comble notre newsletter, qui s’appellera désormais «La Lettre d’iPhilo», que vous recevrez une fois par mois. Ce ne sera plus un email que vous recevrez automatiquement à chaque nouvel article publié. Désormais, ce sera une «lettre» plus écrite, à la main, par nos soins. Nous y présentons succinctement la petite dizaine d’articles publiés dans le mois.

La foi dans la réalité du monde

Nous avons commencé le mois de septembre en accueillant un métaphysicien renommé, le professeur André Stanguennec. «Tandis que nous pouvons fort bien supposer qu’un objet ou une partie de ce monde n’existe pas, le monde lui-même, en tant que fond permanent sur lequel se détachent cet objet et cette partie, est impossible à effacer complètement de notre croyance immédiate. Cette foi dans la réalité du monde est celle-là même que les philosophes cherchent à comprendre», raconte le philosophe de l’Université de Nantes.

Retrouvez notre article : Foi, croyance et dialectique du sens (André STANGUENNEC)

Adieu Michael Lonsdale !

Le grand acteur français, au timbre si particulier, est mort en septembre. Alexis Feertchak s’est souvenu avec émotion de ses lectures de Charles Péguy en 2015 au Poche Montparnasse. Un choc silencieux, ou presque ! A plus de 80 ans déjà, Michael Lonsdale n’avait plus qu’un filet de voix, mais quelle force, et quelle sérénité… «En ces temps agités, où la parole publique est souvent vaine, bruyante, excessive et vociférante, il représentait un certain héroïsme, celui de la tempérance, de la nuance, de la douceur et de la finesse de la parole. Quand il murmurait à voix basse, on l’écoutait», écrit notre fondateur.

Retrouvez notre article : Michael Lonsdale, la vérité à voix basse (Alexis Feertchak)

Le camp, nouveau paradigme politique ?

Le «camp », qui a tant marqué l’histoire du 20e siècle avec la Shoah et le Goulag, est encore omniprésent : camps de migrants aux portes de l’Europe, camps de prisonniers djihadistes au Moyen-Orient, camps de Ouïghours en Chine… Au-delà de leurs différences, que disent-ils de notre époque ? Enarque philosophe, Diane Delaurens a relu Giorgio Agamben qui fait du camp un nouveau paradigme politique, celui de la normalisation de l’exception, de l’indistinction entre le droit et le fait, de la distanciation entre la citoyenneté et le territoire.

Retrouvez notre article : Le camp, paradigme du 21e siècle (Diane Delaurens)

Quoiqu’il en coûte… vraiment ?

À l’heure de l’épidémie de coronavirus, que ce soit en matière sanitaire ou économique, nous n’obéissons plus qu’à un seul impératif, bien formulé par le président Emmanuel Macron : «Quoi qu’il en coûte». Nous sommes réduits à nous adapter au pire, la vie devenant notre seul impondérable, regrette Sylvain Pasquali. Le professeur agrégé estime que nous acceptons notre nouveau sort car nous le croyons temporaire et conjoncturel. À tort ?

Retrouvez notre article : La vie, seul impondérable qui nous reste (Sylvain Pasquali)

Et ne manquez pas non plus en septembre…

Chaque mois, un grand classique d’iPhilo à (re)lire !

25/11/2018 : Hocine Rahli, agrégé de philosophie, a rencontré la productrice de l’émission «Les Chemins de la philosophie» sur France Culture. Adèle Van Reeth s’est confiée sur son art de l’entretien, qu’elle rapproche de l’improvisation au jazz : une tonalité de départ, mais pas de partition préécrite. L’inattendu a toute sa place.

Adèle Van Reeth : «J’aime l’incertitude en philosophie»

Voilà, c’est la fin de la «Lettre d’iPhilo n°1». On vous redonne rendez-vous dans un mois. D’ici là, n’hésitez pas à en parler autour de vous ! Il vous suffit d’entrer votre adresse électronique sur le site d’iPhilo puis de valider l’email de confirmation reçu. 

Philosophiquement vôtres,

Alexis Feertchak & Sylvain Portier
Rédacteurs en chef d’iPhilo

 

L'équipe d'iPhilo

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook : @iPhiloApp ; facebook.com/iphiloapp !

 

 

Commentaires


Laissez un commentaire