Jean-Paul Sartre : conscience de soi et conscience d’autrui

3 décembre 2016 | D. Guillon-Legeay

CLASSIQUES : Que serions-nous vraiment, et que saurions-nous vraiment de nous-mêmes sans autrui ? C'est l'une des questions que pose Sartre dans "L’existentialisme est un humanisme" et que nous présente Daniel Guillon-Legeay.

Claude Lévi-Strauss : l’ethnocentrisme, entre humanité et barbarie, ou le paradoxe du relativisme culturel

4 novembre 2016 | D. Guillon-Legeay

CLASSIQUES - D’où vient que la diversité des cultures demeure si mal comprise ? D'où vient que la tendance au racisme persiste en chacun de nous en dépit de notre éducation ? Telles sont les questions abordées dans ce texte par le philosophe et ethnologue Claude Lévi-Strauss.

Spinoza : L’esprit et le corps

1 octobre 2016 | D. Guillon-Legeay

CLASSIQUES : Daniel Guillon-Legeay nous fait découvrir dans cette nouvelle rubrique des textes de Baruch Spinoza sur l'esprit et le corps. Finalement, sommes-nous doués de libre arbitre ?

Socrate : le père de la philosophie

10 septembre 2016 | D. Guillon-Legeay

CLASSIQUES : Nous ouvrons notre nouvelle rubrique "Classiques iPhilo" avec des extraits de Platon mettant en oeuvre son maître Socrate, qui peut être considéré aussi comme le père de la philosophie.

Découvrez les « Classiques iPhilo » !

9 septembre 2016 | D. Guillon-Legeay

NOUVEAUTE : Le journal iPhilo, fidèle à sa ligne éditoriale, propose à ses lectrices et lecteurs une nouvelle rubrique : « Classiques iPhilo ».

Bac Philo : la méthode ou du bon usage de la raison selon Descartes

10 juin 2016 | D. Guillon-Legeay

COMMENTAIRE DE TEXTE : quoi de mieux qu'un bon exemple pour se préparer au Bac Philo qui aura lieu dans quelques jours. Alors, à vos crayons avec René Descartes !

Rousseau : de la perfectibilité à l’inégalité parmi les hommes

24 février 2016 | D. Guillon-Legeay

ANALYSE : La critique de Rousseau résonne d’une étrange actualité, si l’on songe que la fortune des quatre-vingt-cinq plus riches milliardaires équivaut à celle de la moitié de l’humanité.

Pascal : la comédie du pouvoir et de la vie sociale

23 octobre 2014 | D. Guillon-Legeay

Pascal propose cette thèse: “On n’aime donc jamais personne, mais seulement des qualités“. Pascal ne dit pas que l’on ne peut aimer autrui. Il dit seulement que l’on ne peut jamais aimer autrui pour lui-même (son “moi” est inaccessible), mais seulement pour ses qualités (qui sont périssables).

Pascal : enquête sur le moi.

20 octobre 2014 | D. Guillon-Legeay

A mesure que Pascal progresse dans son analyse, les certitudes concernant le moi s’affaissent les unes après les autres. L’analyse s’aventure dans une direction inattendue : qui aime-t-on vraiment lorsque nous aimons ? En quelques lignes, Pascal nous entraine dans un abîme de perplexité et nous pose cette question : le moi est-il réalité ou illusion ?