Mark Lilla : «Le réactionnaire pense en naufragé»

9 octobre 2019 | Mark Lilla

BONNES FEUILLES : L’historien des idées américain a publié en 2017 un ouvrage majeur, "L’Esprit de réaction", que traduit Desclée de Brouwer. Loin d'être un conservateur, le réactionnaire partage la radicalité du révolutionnaire, mais est animé d’un désespoir étrangement exalté.

Inscrivez-vous à la newsletter iPhilo !

Recevez le premier journal en ligne gratuit écrit par des philosophes dans votre boîte mail !

Du bon usage du scandale en démocratie

29 septembre 2019 | Jerome Lebre

ANALYSE : Jérôme Lèbre nous présente son prochain livre, Scandales et démocratie, qui paraît la semaine prochaine chez Desclée de Brouwer. À l'heure des lanceurs d'alerte et des scandales à répétition, il souligne la vertu de l'indignation et le danger de la dissimulation dans le jeu démocratique.

L’autorité faillie du chef Macron à la lumière de Kojève

26 juillet 2019 | Diane Delaurens

ANALYSE : D'où vient l'autorité ? En 1942, le philosophe Alexandre Kojève a décrit quatre figures d'autorité : le chef, le maître, le juge et le père. Dans le sillage des «gilets jaunes», l'autorité d'Emmanuel Macron, qui s'était d'abord présenté aux Français comme un chef, a failli. C'est dans les trois autres figures que cette autorité pourrait être retrouvée. 

L’activisme tue la politique

10 juillet 2019 | Stanislas Chaillou

BILLET : Stanislas Chaillou déplore la progression d'un militantisme sectaire outre-Atlantique. Dans une variation philosophique empreinte de conservatisme, il dénonce cet activisme radical, déraciné, abstrait et moralisant et défend une plus grande tempérance en politique pour prendre le temps des choses et tenir compte vraiment de la pluralité des cultures. 

Les écologistes sont-ils les ennemis du peuple ?

30 juin 2019 | L. Hansen-Löve

BILLET : L'écologie n'est pas une nouvelle idéologie au service d'un futur totalitarisme. Au contraire, les écologistes doivent se méfier de leur pessimisme car le désespoir ne fait jamais recette en politique.

Le djihadisme à la lumière d’Albert Camus et Carl Schmitt

5 avril 2019 | Diane Delaurens

ANALYSE : Diane Delaurens invite à repenser le djihadisme à l'intérieur et non en dehors du cadre humaniste. Y voyant une traduction de la colère camusienne autant que de la théorie du partisan de Carl Schmitt, l'auteur défend une réponse judiciaire qui n'assimile pas les terroristes à de simples criminels et engage une réflexion sur le besoin de nouvelles transcendances. 

Jean-Luc Marion : «Nous ne sommes pas en crise, mais en décadence»

26 mars 2019 | Jean-Luc Marion

VIDEO : Nous poursuivons notre série de vidéos philosophiques glanées sur le Web. Cette semaine, retrouvez les mots et la voix de Jean-Luc Marion, philosophe catholique et membre de l'Académie française. Le phénoménologue de dénoncer trois concepts clé de la philosophie : valeur, croissance, nihilisme.

Démocratie et tolérance à la violence

16 mars 2019 | Jean-Michel Muglioni

ANALYSE : Alors que l’acte XVIII des «gilets jaunes» a été marqué par un regain de violences à Paris, le philosophe s'interroge sur les différences de réaction face aux violences, selon qu'elles sont commises par des manifestants ou des représentants de la République. Il y voit un dangereux rejet des institutions, nourri par le ressentiment d'une société qui se sent méprisée et dépossédée.

F.-B. Huyghe : «Les ‘gilets jaunes’ s’opposent à une hégémonie idéologique»

16 février 2019 | Francois-Bernard Huyghe

ENTRETIEN :  Animés par «la liberté des anciens», les Français qui défilent depuis novembre sont mus par le désir d’exister comme «sujets politiques», selon le coauteur de "Dans la tête des Gilets jaunes". Face à un gouvernement qui répond par le mépris, le directeur de recherche à l’IRIS craint une montée aux extrêmes.

Contre une Constitution «gilet jaune»

18 janvier 2019 | Pierre-Henri Tavoillot

BILLET : Il y a du peuple, mais pas le peuple, observe le maître de conférences à la Sorbonne qui craint que les «gilets jaunes» s'arrogent le monopole du corps politique. RIC, reconnaissance du vote blanc, réduction du nombre de députés : il rejette ces «gadgets» et assume la verticalité de la Ve République. 

Une «foule électronique» n’est pas le peuple

7 janvier 2019 | Jean-Michel Muglioni

BILLET : Les réseaux sociaux jouent un rôle essentiel dans le mouvement des «gilets jaunes». Adoubée par une communauté de passions, une simple déclaration de comptoir publiée sur Twitter ou Facebook peut s’inscrire dans les consciences, exploser dans la rue, se traduire en violence et menacer la notion même d’institution politique.

«L’Europe ne sait plus où elle va»

1 janvier 2019 | Michel Juffe

ANALYSE : En cette année d'élections européennes, iPhilo publiera plusieurs textes sur l'Europe. En voici un premier à propos du dernier livre de Jean-François Billeter. Face à la Chine, aux Etats-Unis ou à la Russie, peut-il exister une République européenne qui ne soit cependant pas une nation ?

Quelle place reste-t-il pour l’histoire de France ?

8 décembre 2018 | Florence Braunstein

TRIBUNE :  L’histoire de France était une digue, aujourd’hui submergée. Sans elle pourtant, le pouvoir ne peut se définir car elle lui fournit les fondements de son projet, depuis la succession des rois élus par Dieu jusqu’à la République fraternelle. Aujourd’hui, le désenchantement à l’égard du politique dérive vers une absence de projet commun. 

Michael Walzer : «Le terrorisme, arme du tyran, du militaire puis du révolutionnaire»

19 novembre 2018 | Michael Walzer

CLASSIQUE : Dans son ouvrage phare, Guerres justes et injustes, le philosophe américain Michael Walzer décrit le chemin étroit d'une «morale pratique» dans la guerre, entre pacifisme angélique et réalisme cynique. Il y aborde notamment la question du terrorisme.

Face aux terrorismes, la philosophie

15 novembre 2018 | Cyrille Bret

ANALYSE : Trois ans après les attentats du 13 novembre, l'auteur de "Qu'est-ce que le terrorisme" ? estime que "face aux terrorisme, les philosophes dissipent les fausses évidences, luttent contre le relativisme mortifère et incitent au sursaut contre la panique généralisée".

Michel Onfray : «Une civilisation est la cristallisation d’une spiritualité»

10 octobre 2018 | Michel Onfray

CONFERENCE : L'auteur de "Décadence" remonte aux origines, notamment agricoles, de la culture pour éclairer l'ère de la civilisation judéo-chrétienne, dont le libéralisme contemporain serait la suite logique.  

Régis Debray : «Une culture est une civilisation qui démissionne»

4 octobre 2018 | Regis Debray

CONFERENCE : Avec l'aimable autorisation de la Fondation Res Publica, nous publions le débat tenu dans les locaux de ce think tank, le 22 mai 2017, entre Régis Debray et Michel Onfray sur le thème : "Civilisation, avec ou sans 's'". L'auteur de Civilisation estime que "le propre d’une civilisation est de faire des traits d’union".

Le bestiaire d’Hippolyte Taine : des insectes révoltés aux moutons candides

31 juillet 2018 | Thomas Flichy de La Neuville

BILLET : En cet été, découvrez les réflexions animales d'Hippolyte Taine. Pour l'historien et philosophe du 19e siècle, penseur de la Révolution française, le peuple français ressemble à "une fourmilière d’insectes" en temps de troubles, mais à un sage troupeau de moutons en temps de paix.

Milbank & Pabst : «Le triomphe du libéralisme provoque la guerre de tous contre tous»

21 juin 2018 | Milbank et Pabst

BONNES FEUILLES : Nous publions un extrait de «La politique de la vertu», dernier essai de John Milbank et Adrian Pabst traduit de l'anglais aux éditions Desclée de Brouwer. A la fois théologiens et politistes, ces deux critiques féroces de la «modernité» décryptent la «métacrise du libéralisme», dont les deux facettes (socioculturelle et économique), longtemps séparées entre gauche et droite, fusionnent aujourd’hui, provoquant une atomisation toujours plus grande de la société.

Pierre Rosanvallon : itinéraire singulier du Mai libertaire au Mai ouvrier

6 juin 2018 | Pierre Rosanvallon

CONFERENCE : Pour clore le cinquantième anniversaire de Mai 68, iPhilo présente une retranscription du cours dispensé de 2016 à 2018 par Pierre Rosanvallon au Collège de France. Etudiant en Mai 68, il revient aujourd'hui sur ses lectures et aspirations d'alors, déroulant le cheminement intellectuel qui l'a fait passer du Mai libertaire tourné vers l'émancipation du quotidien, au Mai ouvrier, précurseur de la « deuxième gauche ».

Pierre Rosanvallon : Mai 68 ou le troisième âge de l’émancipation

31 mai 2018 | Pierre Rosanvallon

CONFERENCE : Cette fin de mois printanier clôt l’anniversaire du cinquantenaire de Mai 68, l’occasion pour iPhilo de présenter le cours dispensé de 2016 à 2018 par Pierre Rosanvallon au Collège de France, intitulé «Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique». Prenant pour point de départ les incertitudes actuelles nées d’un sentiment d’impuissance politique […]

Marcel Gauchet : le néolibéralisme face au risque de la liberté sans puissance

10 mai 2018 | Hocine Rahli

GRAND ENTRETIEN : C'est une révolution invisible, mais aux effets cataclysmiques. Dans ce "nouveau monde" néolibéral, où l'espace national a été supplanté par un espace global, ce qui nous reliait à l'hétéronomie religieuse des temps anciens a été liquidé. Mais l'autonomie n'est pas complète pour autant : il y a un hiatus car "la maîtrise effective du monde par ses acteurs est de moins en moins assurée".

Camus dans les pas de Dostoïevski : le nihilisme des idéologies généreuses

16 février 2018 | iPhilo

VIDEO : Nous vous proposons le vendredi des vidéos de philosophes glanées sur le web. Car si l’on connaît leurs noms, parfois leurs pensées, souvent nous manque-t-il leur voix. Retrouvez ainsi le ton et le souffle des philosophes dans leurs propres mots. Et pour continuer, ceux d'Albert Camus, qui parle de sa pièce "Les Possédés", adaptation théâtrale du roman de Dostoïevski.

Avec Judith Butler, la vulnérabilité comme ressource politique

29 novembre 2017 | Lucile Richard

ANALYSE : Judith Butler déploie une conception des rapports entre l’individu et la société qui fait de la prise en compte de la précarité une question incontournable pour le politique, explique Lucile Richard dans iPhilo. Mettant en évidence le fait que des choix collectifs expliquent la distribution différentielle de la précarité dans nos sociétés contemporaines, […]

Philippe Granarolo : « Nous sommes tombés dans le piège du terrorisme »

24 novembre 2017 | Philippe Granarolo

ENTRETIEN - Dans un essai publié cette année, "Le manifeste des esprits libres", le philosophe nietzschéen explique comment le danger djihadiste a façonné un monde qui n'est pas vraiment le nôtre. Ce monde où le religieux serait omniprésent serait la "victoire posthume d'Oussama Ben Laden".

Du respect érigé en principe

24 septembre 2017 | Catherine Kintzler

CONFERENCE : L’accusation de blasphème n’a disparu : elle a changé de nature en opérant un retournement victimaire. Ce n’est plus Dieu ou ses prophètes qui sont prétendument offensés, mais les croyants eux-mêmes dans leur sensibilité.

Comprendre l’idéologie

16 septembre 2017 | Laurent Bouvet

ANALYSE : Face à l’islamisme, la question est de savoir si l'idéologie libérale qui a pu un moment être pensée comme celle de la fin des idéologies peut s’avérer aussi efficace qu’elle l’a été dans le passé pour triompher de ses ennemis.

Démocratie, tyrannie des minorités, paradoxes de la majorité

20 juin 2017 | Andre Perrin

ANALYSE : Que veut-on dire quand on invite à «respecter les minorités» ? S’agit-il de respecter leurs intérêts particuliers, ou bien de respecter les droits inaliénables de tout être humain ? Et pour «protéger les minorités», faut-il aller jusqu’à la promotion de privilèges ?

Le libéralisme ou les libéralismes ?

11 mai 2017 | Jean-Marc Goglin

ANALYSE - Le "libéralisme" est omniprésent dans le débat public, avec néanmoins une acception surtout économique. C'est oublier que le libéralisme, première des idéologies, est d'abord politique, avec des conceptions différentes de l'individu.

Le ni-ni, une option révolutionnaire ?

2 mai 2017 | L. Hansen-Löve

TRIBUNE - Favorable à la morale de responsabilité, la philosophe renverse la maxime de La Boétie : «Pour ne plus être libre, il suffit de ne plus rien attendre ni espérer et de laisser faire les autres».

Emmanuel Macron renonce-t-il à la philosophie?

27 avril 2017 | Francis Metivier

BONNES FEUILLES - Nous publions des extraits du portrait d'Emmanuel Macron dans l'essai "Mythologie des présidentiables" qui paraît en version numérique aux éditions Pygmalion-Flammarion.

Election présidentielle : lettre à un candidat inconnu

16 février 2017 | Eric Dumaitre

LETTRE : Comment un président de la République peut-il être aujourd'hui un garant des institutions ? Au-delà des querelles partisanes, quel est son rôle vis-à-vis des autres pouvoirs et vis-à-vis du peuple qui l'élit, vis-à-vis des autres chefs d'Etat et de gouvernement, à commencer par ceux des autres pays européens ? Toutes ces questions se posent plus que jamais

Comment vaincre les passions tristes en politique ?

27 décembre 2016 | L. Hansen-Löve

TRIBUNE - Une politique inspirée par Spinoza devrait d'abord combattre les passions tristes véhiculées par le national-populisme planétaire. Mais les partis sont pris dans un "narcissisme des petites différences" qui leur empêchent d'être clairvoyants, ce qu'illustrent les primaires du PS.

Le virtuel en politique

20 décembre 2016 | Elizabeth Antébi

TRIBUNE : C'est bien nous, les électeurs, qui sommes enfermés volens nolens dans le loft. Au sein du grand cloud qui nous entoure, les données sont-elles en train de supplanter la mémoire ?

La loi contre le légalisme : quand le droit tue la politique

19 novembre 2016 | Jacques Sapir

ANALYSE : Face au terrorisme, la question de l'Etat de droit attire l'attention des médias. Jacques Sapir critique une tendance légaliste qui consiste à confondre légalité et légitimité des normes juridiques.

Qu’est-ce que le populisme ?

15 novembre 2016 | Laurent Bouvet

ANALYSE - Le populisme est ainsi et indissociablement à la fois le mal (comme contraire du bien) de la démocratie et le mal comme symptôme que quelque chose ne va pas dans la démocratie.

Inscrivez-vous à la newsletter iPhilo !

Recevez le premier journal en ligne gratuit écrit par des philosophes dans votre boîte mail !

Le « miroir des princes » : les primaires ne sont-elles qu’un duel narcissique ?

16 octobre 2016 | Alexis Feertchak

TRIBUNE - Les primaires ne sont-elles que l'illustration d'un narcissisme qui a définitivement triomphé en politique ? Les partis ne sont-ils plus que des palais des glaces ? Le mimétisme est-il le plus fort moteur de la lutte qui anime les différents duellistes ?

La violence du langage s’exerce sans plus se dissimuler

5 octobre 2016 | Dominique Lecourt

CONFERENCE : La chasse aux tabous se révèle nocive pour la liberté de penser. Elle produit des êtres craintifs, ennemis du risque. Une nouvelle génération « précautionneuse » souffrant de pudibonderie.

L’avenir du politiquement correct, c’est le populisme !

22 septembre 2016 | Andre Comte-Sponville

CONFERENCE : Le politiquement correct confond le réel et le bien, la vérité et la valeur, au bénéfice de ces derniers, mettait en garde le philosophe André Comte-Sponville à l'Institut Diderot.

Liaisons (politiques) dangereuses : Lettre de l’UE au Royaume-Uni

18 septembre 2016 | Maia Hruska

LETTRE : Près de trois mois après le Brexit, l'Union européenne écrit une lettre d'adieu au Royaume-Uni après la rupture du couple établi depuis 1973. Analyse du paradoxe amoureux des corps politiques.

Daech : le totalitarisme est d’abord un langage

7 septembre 2016 | L. Hansen-Löve

ANALYSE : Daech obéit aux catégories d'un totalitarisme, notamment par l'analyse de son langage. Ce sont des théoriciens dont le projet est extrêmement élaboré, réfléchi, construit, « rationnel », programmatique et même « révolutionnaire ».

Note dépassionnée sur le « burkini »

4 septembre 2016 | Jean-Sebastien Philippart

TRIBUNE : Croire que le corps féminin cause, par essence, l’agressivité masculine constitue effectivement la négation de toute sociabilité.