Qui est Kierkegaard ?

26 février 2021 | Jean-Francois Crepel

ANALYSE : On le connaît souvent de nom et l'on sait parfois que Søren Kierkegaard est un philosophe danois dont l’œuvre est considérée comme une première forme d'existentialisme. Mais Jean-François Crépel se propose ici de prendre cette question (Qui est-il ?) au pied de la lettre, précisément parce que cette pensée interroge ce que c'est que d'être et d'être soi.

Handicap et différence : la leçon d’Alexandre Jollien

22 février 2021 | Mael Goarzin

ANALYSE : Maël Goarzin nous parle de "L’Éloge de la faiblesse", le premier livre du célèbre philosophe suisse qui puise dans la philosophie antique une inspiration continue.

La notion de «subjectivation» chez Michel Foucault

18 février 2021 | Sylvain Portier

ANALYSE : Penseur inclassable, patte d’oie entre la philosophie, l’histoire et la sociologie, Michel Foucault (1926-1984) est l’un des derniers grands intellectuels du précédent millénaire. Célèbre pour ses analyses des procédés de normalisation et d’enfermement, il a créé plusieurs concepts pour préciser et enrichir sa réflexion. C’est celui de subjectivation que Sylvain Portier nous présente ici, car s’il n’est peut-être pas le plus connu, il a le mérite de permettre de parcourir de façon transversale l’œuvre foucaldienne, et de nous faire nous interroger sur deux questions on ne plus actuelles : qu’est-ce que le sujet, et quel statut, quelle importance, devons-nous lui accorder ?

Les hobbits, personnages conceptuels. Essai sur «Le Seigneur des anneaux»

15 février 2021 | Maxime Sacramento

ANALYSE : Le Seigneur des Anneaux est une œuvre de fiction monumentale, qui participe à la fondation du genre de la fantasy, la chose est entendue. Mais Maxime Sacramento nous invite ici à nous demander si, loin d'être réductible à ses qualités esthétiques, elle ne pouvait pas être comprise comme un exercice philosophique, manifestant symboliquement le problème de la justice, tel qu'il est présenté dans le mythe platonicien de l'anneau de Gygès. Et si c'étaient les hobbits qui étaient alors l'archétype moral de la common decency, dont Orwell, contemporain de l'auteur, fait la promotion dans ses propres livres ?

De la ligne gracieuse à la grâce divine : la conception du dessin de Félix Ravaisson

9 février 2021 | Andre Stanguennec

ANALYSE : Félix Ravaisson, l’un des grands philosophes spiritualistes français du XIXe siècle, subit l’influence directe du philosophe allemand Schelling, qu’il connut de près, et devint l’un des maîtres directs de Bergson. Le professeur André Stanguennec se propose ici de nous faire (re)découvrir la pensée de celui qui fut aussi un peintre amateur talentueux et remarqué, ainsi que l’auteur d'articles sur l’enseignement du dessin, empreints, à travers une conception de la «ligne flexueuse» et «gracieuse», d’une métaphysique où la grâce divine donne au monde l’harmonie de ses formes.

France-Allemagne : un malentendu philosophique ?

4 février 2021 | Claude Obadia

ANALYSE : Kant est-il traduisible en français ? Son oeuvre est-elle un «provincialisme» ou un «universalisme» ? La philosophie est-elle allemande ? Ces questions ont vivement agité l'histoire de la philosophie.

L’indignation ne permet pas de construire une société juste

31 janvier 2021 | Michel Malherbe

ANALYSE : L'indignation est certes une passion noble, symbole de pureté retrouvée, de générosité et de courage, autant de mérites qu’on aime attribuer au sage, concède le professeur émérite à l'Université de Nantes. Mais ce sont ces mêmes mérites qui font que l’indigné est éloigné du sage. Car l’indignation, qui repose sur la colère est une passion ; il lui manque une chose, la raison qui est le principe de construction d’une société de justice.

Société

L’Édito : le Peuple, thème des «Rencontres de Sophie» 2021 à retrouver en vidéo

27 janvier 2021 | Sylvain Portier

Initialement prévues en présentiel, les Rencontres de Sophie ne pourront pas avoir lieu cette année, compte tenu de la situation sanitaire. Elles sont reportées à l'an prochain, mais certaines des interventions prévues seront tout de même accessibles sur Internet. Plusieurs intervenants de l'abécédaire étant des plumes d'iPhilo, je souhaitais mettre cet évènement culturel en avant.

Rousseau et le cri rock : la construction d’une voix

19 janvier 2021 | Francis Metivier

ANALYSE : Qui a dit que la philosophie de Rousseau n'était pas rock'n'roll ?! Par une réflexion sur la genèse de la parole, Francis Métivier nous montre ici que c'est bien le cas, grâce à une étude musicalement référencée sur le cri primal et le cri rock.

Le miroir, objet philosophique

4 janvier 2021 | Sylvain Portier

ANALYSE : Je me regarde dans le miroir. Pour me coiffer, me raser, me maquiller, voir si je me trouve beau, si j’ai des boutons disgracieux ou si j’ai vieilli. Le miroir réfléchit mon image. Il réfléchit. Et, à son image, Sylvain Portier aimerait nous faire réfléchir en se demandant ce que cet objet peut nous apprendre de philosophique sur notre nature et notre condition humaines.

Par-delà le christianisme, la valeur universelle de la croix

20 décembre 2020 | Thierry Formet

ANALYSE : Dans un très beau texte, le philosophe Thierry Formet regrette qu’au nom d’une laïcité étroite, la croix chrétienne disparaisse de notre univers. Symbole plus large de notre existence humaine, elle situe un repère, matérialise un choix, signifie un refus, traduit une finitude, soutient une mémoire, porte un fardeau, soutient la réconciliation, etc.

La conversion monothéiste de «Pandora». Essai sur le film d’Albert Lewin

12 décembre 2020 | Andre Stanguennec

CINEMA : Toute interprétation philosophique du film Pandora de Lewin (1951) se heurte au paradoxe d’une fusion entre un mythe grec polythéiste et une légende européenne du 17e siècle réformé et puritain. André Stanguennec, professeur émérite de Philosophie à l'Université de Nantes, propose une hypothèse fictive mais conceptuellement rigoureuse, celle d'une conversion monothéiste de Pandora.

À la campagne, l’esthétique introuvable des zones commerciales

13 novembre 2020 | Audrey Jougla

ANALYSE : À l'inverse des petits commerces de centre-ville où l'on flâne, les centres commerciaux périphériques font l'économie de toute dimension esthétique. Pressé, le client passe directement de son véhicule à l'objet de son achat. Le confinement souligne d'ailleurs qu’à supprimer le non-essentiel on en vient à retirer tout plaisir et toute sociabilité. À ce jeu-là, les géants du commerce en ligne ont déjà gagné.

«Je m’habille comme je veux» : injonction séduisante, mais libération fallacieuse

29 septembre 2020 | Audrey Jougla

ANALYSE : Audrey Jougla s'interroge sur la journée qu'elle vivait, lundi 14 septembre dernier, en tant qu'enseignante au lycée, mais aussi comme philosophe. A contre-courant de l'appel féministe à la provocation vestimentaire lancé sur les réseaux sociaux, elle estime que le «crop-top si je veux» n'est que le drapeau illusoire du combat égalitaire et le signe de la défaite d'un certain bon sens.

Philo Contemporaine

Gilbert Simondon et le malentendu de l’encyclopédisme

17 novembre 2020 | Jean-Hugues Barthelemy

ANALYSE : Le projet de l'Encyclopédie était de totaliser les savoirs. Le philosophe Gilbert Simondon (1924-1989) entendait par encyclopédisme une maîtrise non scientifique mais philosophique de ces savoirs, indissociable de l'acte de «penser par soi-même».

L’Édito : «Méfiez-vous de votre prochain ou fiez-vous à lui?»

10 novembre 2020 | Alexis Feertchak

LA LETTRE D'IPHILO #2 : Recevez chaque mois dans votre boîte «mail» une lettre écrite par notre rédaction. En plus d'une sélection d'articles - ici ceux parus en octobre mais aussi certains «classiques» à (re)lire - vous pouvez découvrir «L'Édito», un court billet en lien plus ou moins étroit avec l'actualité, écrit ce mois-ci par Alexis Feertchak.

Face à la violence, faut-il désespérer de l’humanité?

20 octobre 2020 | L. Hansen-Löve

BONNES FEUILLES : Peut-on réellement considérer que la violence dans le monde a régressé au cours des siècles ? Où se cache encore la violence dans notre modernité prise de doute ? Peut-on la conjurer autrement que par elle-même ?

La lettre d’iPhilo #1

15 octobre 2020 | iPhilo

Découvrez notre nouvelle "newsletter" et abonnez-vous ci-dessous par email. Chaque mois, vous recevrez une lettre rédigée par notre rédaction.

Réponse de Nietzsche à Heidegger, qui «s’est bien foutu de lui»

7 octobre 2020 | Michel Juffe

BONNES FEUILLES : Les lecteurs d'iPhilo connaissent bien Michel Juffé, philosophe atypique et brillant, qui avait publié en 2016 dans la prestigieuse collection «NRF» de Gallimard une conversation imaginaire entre Spinoza et Freud. L'auteur a récidivé cette année avec son excellent "Nietzsche lecteur de Heidegger".

Foi, croyance et dialectique du sens

2 septembre 2020 | Andre Stanguennec

ANALYSE : Comme tous les autres animaux, nous percevons un monde et avons foi en son existence. Mais qu'est-ce qui nous garantit que le monde réel correspond bien au monde perçu, et comment articuler ces "deux mondes" l'un avec l'autre ?

Un quatre mains chez iPhilo !

28 juin 2020 | Alexis Feertchak

EDITO : Déjà bien connu de nos lecteurs pour ses nombreuses contributions, Sylvain Portier devient rédacteur en chef, en tandem avec Alexis Feertchak, le fondateur du journal.

Politique

Trump, la Covid et nous. Valeur du vrai

25 janvier 2021 | Mathias Girel

TRIBUNE : «Quel préjudice subit-on lorsque l’on est privé, individuellement ou collectivement, d’une connaissance fiable à laquelle on pourrait prétendre?» Dans une période de turbulences, le philosophe, maître de conférences à l'ENS-Ulm, s'interroge sur la connaissance comme bien commun.

L’Edito : «Il va jusqu’à ce qu’il trouve des limites»

11 janvier 2021 | Alexis Feertchak

LA LETTRE D’IPHILO #4 : Recevez chaque mois dans votre boîte «mail» une lettre écrite par notre rédaction. En plus d’une sélection d’articles – ici ceux parus en décembre mais aussi certains «classiques» à (re)lire – vous pouvez découvrir «L’Édito», un billet en lien plus ou moins étroit avec l’actualité, écrit ce mois-ci par Alexis Feertchak.

Pourquoi parler de «sécurité globale» (et pourquoi ce n’est pas le cas)

16 décembre 2020 | Michel Juffe

ANALYSE : Il manque en France une véritable doctrine englobant toutes les dimensions de la sécurité, laquelle excède de beaucoup les missions du ministère de l'Intérieur. Et ce n'est pas le projet de loi de sécurité globale qui apporte de solution. Dans une société qui doute, la première question à poser est la suivante : que signifie être en sécurité ?

La citoyenneté, un crime contre l’humanité ?

8 décembre 2020 | Stephane Braconnier

TRIBUNE : Stéphane Braconnier veut nous inviter à ne pas confondre l’homme et le citoyen, qui pensent différemment et dont les intérêts et les motivations s’opposent. La logique de l’un n’est pas celle de l’autre tant si bien qu’ils ne se comprennent plus. Ce qui est légitime pour l’un est illégitime pour l’autre et il convient d’appréhender ces deux logiques différentes si on veut tenter de les réconcilier au sein d’un corps social apaisé à travers la justice.

«Tu peux dire ce que tu veux, alors : ferme-la» ?

21 novembre 2020 | Stephane Braconnier

TRIBUNE : Dans un beau texte qui relate deux expériences vécues comme professeur de philosophie face à ses collègues et ses élèves, Stéphane Braconnier constate avec amertume l'affaiblissement de la liberté d'expression en France, qui recule devant une parole devenue égotiste autant que devant un culte mou du consensus.

Lois des dieux contre lois des hommes : dangereux débat à l’horizon

28 octobre 2020 | Alexis Feertchak

ANALYSE : Visant le séparatisme islamiste, le gouvernement note que les lois de la République sont plus fortes que celles des dieux. Mais est-ce vraiment juste ? Dans la mesure où l’on ne peut comparer que des choses comparables, cela ne revient-il pas à mettre sur le même plan le religieux et le politique ?

Laïcité, autorité, sécurité et santé : le peuple dépossédé

24 octobre 2020 | Michel Juffe

ANALYSE : Remontant de l'Antiquité jusqu'au Covid-19 et au terrorisme djihadiste, le philosophe Michel Juffé propose une réflexion originale et puissante sur quatre concepts politiques-clé.

Monde

Le camp, paradigme du 21e siècle

16 septembre 2020 | Diane Delaurens

TRIBUNE : De l'Europe à la Chine en passant par le Moyen-Orient, les camps prolifèrent. A la lecture de Giorgio Agamben, Diane Delaurens y voit un nouveau paradigme, celui de la normalisation de l'exception, de l'indistinction entre le droit et le fait, de la distanciation entre la citoyenneté et le territoire.

Urgence écologique: et si santé et liberté étaient enfin vues comme des besoins?

10 juin 2020 | Jean-Hugues Barthelemy

TRIBUNE – Nous vivons dans l’héritage anthropocentrique des Lumières et de Kant, pour qui le droit était le système de la compatibilité des «libres-arbitres» des seules «personnes morales». Pour le philosophe Jean-Hugues Barthélémy, l’écologie exige que le droit devienne le système de la compatibilité des besoins de tous les êtres capables d’en avoir. Qu’on le […]

«Seule la violence paie» : anatomie d’un mensonge

16 septembre 2019 | L. Hansen-Löve

TRIBUNE : En parcourant le monde de 2019, Laurence Hansen-Löve observe la place toujours centrale de la violence, comme si celle-ci devait éternellement l'emporter, à rebours de l'idée d'un progrès moral de l'humanité.

«Tell the truth» : pourquoi les jeunes ont raison sur le climat

19 mai 2019 | L. Hansen-Löve

TRIBUNE : Laurence Hansen-Löve soutient les jeunes qui souhaitent manifester pour le climat, le 24 mai. La philosophe rappelle que l’exigence de vérité comporte une dimension éthique. On aurait tort de stigmatiser les jeunes qui sont en réalité à la hauteur de l'«angoissante mais indéfectible responsabilité des hommes».

Jean-Pierre Dupuy : «La dissuasion nucléaire est véritablement un pacte avec le diable»

13 mai 2019 | Jean Pierre Dupuy

GRAND ENTRETIEN : Plus que jamais en colère, le philosophe des catastrophes, professeur à Stanford, consacre à l'arme nucléaire son dernier livre, chez Desclée de Brouwer. "La Guerre qui ne peut pas avoir lieu" offre une enquête métaphysique aussi exigeante que passionnée. Jean-Pierre Dupuy s’est confié à la rédaction d’iPhilo.

Le Brexit à la lumière de Carl Schmitt

3 février 2017 | Diane Delaurens

ANALYSE : Le Brexit représente plus qu’un simple référendum sur la participation du Royaume-Uni à l’Union Européenne ; il marque la fin du consensus politico-économique qui entourait la construction supranationale de cette dernière fin de siècle.

Alep : quel est ton camp ?

15 décembre 2016 | L. Hansen-Löve

TRIBUNE - Notre chroniqueuse était présente au rassemblement parisien en hommage aux victimes d'Alep. Dans le jugement moral que nous portons, elle en appelle à ne pas oublier la raison du cœur qui ne peut être supplantée par la raison calculatrice.

Science

Covid-19 : un million de vaccins… par jour !

15 janvier 2021 | Michel Juffe

ANALYSE : Le philosophe Michel Juffé, qui a longtemps travaillé sur la question des catastrophes naturelles, se livre à un petit exercice pour imaginer ce que serait (et devrait être selon lui) une véritable «mobilisation générale» pour parvenir à vacciner 50 millions de Français en quelques mois.

L’Édito : «Face au Covid, tous épidémiologistes ?»

4 décembre 2020 | Alexis Feertchak

LA LETTRE D’IPHILO #3 : Recevez chaque mois dans votre boîte «mail» une lettre écrite par notre rédaction. En plus d’une sélection d’articles – ici ceux parus en novembre mais aussi certains «classiques» à (re)lire – vous pouvez découvrir «L’Édito», un court billet en lien plus ou moins étroit avec l’actualité.

L’Âge du Minotaure : penser la technique

6 novembre 2020 | Pierre Dulau

BONNES FEUILLES : Depuis ce début de millénaire, les avancées scientifiques sont stupéfiantes, mais en viennent à brouiller les frontières entre corps, esprit et machine. Dans "L'Âge du Minotaure. Penser la technique", Pierre Dulau et Guillaume Morano s'interrogent sur cette étrange hybridation qui fait que l'homme, tel le Minotaure, est à la fois augmenté et dénaturé par certaines inventions qu'il a lui-même engendrées.

L’horloge et le métronome : les temps de Michel Serres

11 octobre 2020 | Olivier Joachim

ANALYSE : Ayant eu l’occasion d’aborder plusieurs fois le thème du temps avec Michel Serres, Olivier Joachim décrit les dessous philosophiques de l'horloge et du métronome, deux objets que le philosophe des sciences mort en juin 2019 a lui-même convoqués aux extrémités de son œuvre pour illustrer les représentations du temps.

Connaissez-vous l’«ocytocine» ?

20 septembre 2020 | Boris Misura

ANALYSE : En 1906, le chercheur britanique Henry Dale découvre les surprenantes propriétés d'une hormone : l’ocytocine. On découvrira qu'elle intervient lors de l'accouchement, de l'allaitement, mais aussi dans le cadre de la sexualité ou simplement des relations avec autrui. Boris Misura y voit le signe de la symbiose entre nature et culture, un coup de pouce vers l'ouverture à l’autre, un générateur d’empathie et une source de bien-être social.

Les esclaves psychiques d’internet ou la naissance de la «captologie»

28 juillet 2020 | Thomas Flichy de La Neuville

BONNES FEUILLES : Si Internet nous offre de nouvelles libertés, ne nous conditionne-t-il pas tragiquement ? C'est la question que pose Thomas Flichy de La Neuville dans son dernier ouvrage, "Les esclaves psychiques d'Internet".

Lorsque Paul Valéry imaginait le piratage d’un cerveau humain

25 juin 2020 | Thomas Flichy de La Neuville

BILLET D'HUMEUR : Le développement des nouvelles technologies ne cesse d'agiter les débats contemporains et de nous questionner sur notre avenir proche. Et si, quelques cent ans plus tôt, l'auteur, poète et philosophe Paul Valéry (1871-1945) avait anticipé une telle situation ?

Eco

Le philosophe n’est pas là pour donner des leçons de management !

26 septembre 2020 | Eric Delassus

BONNES FEUILLES : Le manager peut en revanche réveiller le philosophe qui sommeille lui. C'est le propre de la philosophie de conceptualiser des arts, des sciences et des techniques qui ne sont pas elles. Alors pourquoi pas avec le management, qui régit une grande partie de nos vies ?

L’esprit malin du capitalisme

26 octobre 2019 | Pierre-Yves Gomez

ANALYSE : L'économiste publie un essai stimulant dans lequel il inverse le sens de causalité que Max Weber établit entre le capitalisme et son esprit. L'individualisme néolibéral est le produit du capitalisme spéculatif plus que sa cause.

Les subtils et les crustacés

12 février 2019 | Bruno Jarrosson

BILLET : Autour d'une variation inspirée par André Gide, l'ingénieur et philosophe des sciences estime que l'intelligence est subtile quand elle est la fille du principe de rationalité limitée. L'environnement est toujours incertain, il faut vivre avec, ce que ne comprennent pas les crustacés. 

Xavier Pavie : «Derrière l’innovation, une volonté de transcendance»

14 janvier 2019 | Xavier Pavie

ENTRETIEN : Dans "Philosophie de l’innovation" chez PUF, le philosophe de l'ESSEC étudie cette force de changement qui vient de l’homme tout en cherchant à le dépasser. Mais il se veut résolument optimiste : oui, il est possible d’arrêter une innovation jugée nuisible pour la société.

Pourquoi le goût du pouvoir rend-il impuissant ?

18 juillet 2018 | Eric Delassus

CHRONIQUE : Le pouvoir est nécessaire dans les organisations humaines, mais a le défaut d'être à la fois remède et poison, ce que les Grecs appelaient un pharmakon. Pour Eric Delassus, le point de basculement réside dans la nature désir du manager, selon qu'il souhaite - ou non - contribuer à la puissance d'agir de ses subordonnés.

«La Gueule de l’emploi» : l’entreprise comme état de nature

20 mai 2018 | Eric Delassus

BILLET : Le documentaire La gueule de l'emploi, sorti en avril dernier, montre un management impitoyable et humiliant renvoyant les hommes à une sorte d'état de nature. Eric Delassus révèle les processus d'habitude et d'irresponsabilité individuelle à l'œuvre dans ces situations professionnelles, comparant les cadres de recrutement à ce qui semble être une nouvelle "banalité du mal".

Luther, la société et le marché

9 novembre 2017 | Claude Obadia

CHRONIQUE : La religion protestante fête aujourd'hui ses 500 ans. À contre-courant de la thèse wébérienne d'un protestantisme annonçant la société de marché, les valeurs chrétiennes fondent, chez Martin Luther, une critique précoce de la logique marchande.

Classiques iPhilo

Ivan Illich : ascèse volontaire et société conviviale

1 janvier 2021 | Mael Goarzin

ANALYSE : Penseur phare des années 1970, malheureusement tombé un temps dans l'oubli, Ivan Illich (1926-2002) fut à l'origine d'une critique puissante et originale de la société industrielle autant qu'un précurseur de l'idée de décroissance.

Le scepticisme de Sextus Empiricus

1 décembre 2020 | Mael Goarzin

ANALYSE : Maël Goarzin aimerait présenter l’un des courants philosophiques de l’Antiquité, le scepticisme, à partir de l’œuvre de Sextus Empiricus (vers 160 - vers 210), dont le scepticisme conduit à une certaine manière de vivre, loin de tout dogmatisme.

Pascal, penseur grandiose de la petitesse humaine

26 novembre 2020 | Sylvain Portier

ANALYSE : Pascal est à la fois un grand scientifique, un grand philosophe et un grand croyant. Comment est-ce possible, se demande le co-rédacteur en chef d'iPhilo ?

Le poète contre l’artisan et le philosophe : (re)lisons le «Ion» de Platon

1 novembre 2020 | Mael Goarzin

CLASSIQUE : Relisons les grands textes de la philosophie avec Maël Goarzin. Qu'est-ce que la poésie et à quelle source les poètes puisent-ils leur inspiration, voire leur génie ? La poésie est-elle un art véritable, une simple maîtrise technique que tout un chacun peut acquérir, ou un profond mystère ?

Apprendre à mourir : (re)lisons le «Phédon» de Platon

3 octobre 2020 | Mael Goarzin

CLASSIQUE : Relisons les grands textes de la philosophie avec Maël Goarzin. Le dialogue de Platon intitulé «Phédon» se tient le dernier jour de la vie de Socrate, qui précède sa condamnation à mort pour de faux motifs. Quelques uns de ses amis ont été autorisés à lui rendre visite dans sa cellule, avant qu'il ne boive la ciguë.

Épictète, le bonheur par détachement

14 mars 2020 | Sylvain Portier

ANALYSE : Alors que l'épidémie de coronavoris nourrit légitimement des craintes à une échelle qui est celle du monde entier, il peut être utile de relire le philosophe stoïcien, ancien esclave devenu homme libre. Sa pensée est loin de représenter un fatalisme inactif, bien au contraire

Heidegger l’obscur

19 janvier 2020 | Sylvain Portier

ANALYSE : Après celles de Fichte, Leibniz et Wittgenstein, Sylvain Portier propose dans iPhilo une introduction à la pensée d'un philosophe aussi souvent critiqué que parfois adoré, Martin Heidegger.